Aujourd'hui, le grand public est de plus en plus sensibilisé aux impacts environnementaux et sociaux de la société de consommation. Demain, nous allons consommer autrement, d'une façon plus responsable, locale, naturelle, économe en énergie et non polluante, avec un véritable échange entre marques et conso-citoyens.
Fort de ce constat, Laurent Terrisse (Agence Limite), Alexandre Pasche (Eco&co), Stéphanie Gentilhomme (Rendez-vous RP), Daniel Luciani et Frédéric Petit (ICOM), Philippe Barre et Jean-Marc Gancille (Inoxia), François Collet et Quitterie Delmas (Heaven) fondent en 2008 le Collectif des publicitaires éco-socio-innovants.
Leur objectif : aller au-delà de la critique et montrer qu'il est possible de communiquer autrement, en proposant des exemples et méthodes innovantes intégrant dès la conception l'environnement et la responsabilité sociale. Le collectif compte désormais plus de 700 professionnels sympathisants, preuve si l'en fallait une que la prise de recul est aujourd'hui actée et qu'il est temps de porter une relecture moderne du métier de communiquant.


Les chantiers ouverts par le Collectif concernent toutes les facettes de la communication : des messages aux fonctionnement interne des agences, de l'éco-conception des campagnes de communication aux rapports entre société et publicité; rien n'a été oublié ! Le Collectif est à l'origine de la conception de la « copy stratégie » responsable. Cette méthodologie de travail, partagée par l'ensemble des membres fondateurs, est la traduction en termes concrets de l'engagement des agences qui se l'appliquent pour une nouvelle approche plus responsable de la communication des marques.


Par ailleurs, le Collectif est engagé avec d'autres parties prenantes du monde de la communication dans la déclinaison aux métiers de la communication de la norme ISO 26000, publiée le 1er novembre 2010 (une initiative de l'agence ICOM) et première norme internationale balisant la responsabilité sociétale. Avec une sortie du document prévue en fin d'année, la communication responsable, au travers de tous ses métiers des plus traditionnels (publicité, édition, événement...) aux plus innovants (internet, mobile...), va donc enfin pouvoir être encadrée par de grands principes.

La rentrée 2011 sera un moment fort pour le collectif, avec le lancement de nouveaux outils pour partager l'idée forte que les pratiques doivent changer. Une nouvelle structure, un site portail pour faire connaître les membres fondateurs et une opération de sensibilisation au-delà des seuls professionnels, devraient accompagner la parution de la norme ISO 26000.